Rechercher
  • Margaux Sardin

Psychiatre, psychologue, psychanalyste, psychothérapeute, art-thérapeute...Quelles différences ?

Mis à jour : oct. 2


Il est parfois difficile de se repérer entre les différents "psys".

Pourtant, chaque corps de métier a ses spécificités et n'utilise pas les mêmes méthodes d'accompagnement à la personne. Il est donc important de connaître ce qui les rassemble ou les différencie, afin de savoir à qui s'adresser.


Les psychiatres sont des professionnels de santé titulaires d’un diplôme d’état de docteur en médecine, délivré par une faculté de médecine au terme de 10 années d’études. 

Ce sont les seuls professionnels qui sont formés à diagnostiquer les maladies mentales et à prescrire des traitements pour les soigner. Ces traitements peuvent être médicamenteux, mais aussi psychothérapeutiques ou hospitaliers, par exemple. Si certains médecin traitants prescrivent aussi ces soins, leur ajustement sera plus précis si vous consultez un psychiatre.

Ils sont remboursés par la sécurité sociale.


Ils ne proposent pas d’accompagnement psychothérapeutique, sauf s’ils ont effectué des formations complémentaires.


Ils peuvent travailler en lien avec des psychologues, psychanalystes et psychothérapeutes, des thérapeutes non réglementés, ou d'autres professionnels de santé ou paramédicaux. Les psychiatres n’ont pas forcément réalisé de travail sur eux-même en psychothérapie et ne doivent pas nécessairement être supervisés.



Dans quel cas aller voir un psychiatre ?

- Lorsque mon état de santé requiert une prise en charge médicale.

- Lorsque j'ai besoin de poser un diagnostic de maladie mentale.

- Lorsque j'ai besoin d'un référent pour organiser ma prise en soin pluridisciplinaire.



Les psychologues sont titulaires d’un Master 2 en Psychologie, délivré par une université.

Ils sont formés à des techniques psychothérapeutiques basées sur l’écoute et la parole. Ce sont les seuls professionnels habilités à faire passer des tests d’évaluation psychométriques ou projectifs (test de Rorschach, tests de Q.I, etc.)


Ils peuvent avoir différentes spécialisations, comme celles de psychologue clinicien, de neuropsychologue ou de psychologue du travail. D’autres psychologues se consacrent à la recherche scientifique dans le domaine de la psychologie.


Ils ne sont pas habilités à poser de diagnostic, ni à prescrire de médicaments.


Ils ne sont pas remboursés par la sécurité sociale, mais certaines mutuelles les remboursent. Il est possible de rencontrer des psychologues gratuitement dans le CMP (Centre Médico-Psychologique) de son quartier, lorsque l'on dispose de revenus modestes.


Ils peuvent être formés à des techniques de psychothérapie complémentaires (approche systémique, EMDR, hypnose, etc.)


Ils peuvent travailler en lien avec des psychiatres, des psychanalystes, des psychothérapeutes, des thérapeutes non réglementés, ou d'autres professionnels de santé ou paramédicaux. Les psychologues n’ont pas forcément réalisé de travail sur eux-même en psychothérapie et ne sont pas tenus d'être supervisés.



Dans quel cas aller voir un psychologue ?

- Lorsque j'ai besoin d'une écoute attentive et du point de vue d'un professionnel.

- Lorsque je ressens un état de mal-être qui m'empêche d'avoir une vie satisfaisante.

- Lorsque j'ai besoin de passer un test d'évaluation psychologique.



Les psychanalystes se forment à travers l’expérience de leur propre analyse, appelée cure psychanalytique, qui dure plusieurs années. Cette expérience est validée auprès d’écoles, de sociétés ou d’instituts. 

La psychanalyse se base sur l’inconscient, qui se dévoile à travers les associations d'idées, les rêves, les actes manqués, et les lapsus. Les psychanalystes repèrent les transferts et les résistances de l’analysé.


Ils ne peuvent pas poser de diagnostic ni prescrire de médicaments.

Ils ne sont pas remboursés par la sécurité sociale.


Ils peuvent travailler en lien avec des psychiatres, des psychologues, des psychothérapeutes, , des thérapeutes non réglementés, ou d'autres professionnels de santé ou paramédicaux.


Les psychanalystes ont effectué un travail sur eux-même très poussé et doivent, selon leur code de déontologie, être supervisés.



Dans quel cas aller voir un psychanalyste ?

- Lorsque je souhaite travailler sur mon inconscient.

- Lorsque je me sens prêt·e à m'engager sur une thérapie de longue durée.

- Lorsque je souhaite expérimenter le dispositif du "divan".



Les psychothérapeutes sont des médecins, des psychologues ou des professionnels de santé possédant une maîtrise (Bac+5), ayant validé une formation en psychopathologie clinique. Ils sont inscrits au registre national des psychothérapeutes. 

Il ne faut pas les confondre avec d'autres titres non réglementés comme les psychopraticiens, les art-thérapeutes, les gestalt-thérapeutes, etc.


Les professionnels non réglementés, comme les art-thérapeutes, proviennent de courants/formations très variés. Leurs titres ne sont pas protégés. Il faut donc s’assurer de la qualité de la formation du professionnel auquel vous souhaitez vous adresser.

Il existe de nombreuses professions non-réglementées dans le champ thérapeutique (art-thérapie, gestalt-thérapie, hypnose Ericksonnienne, etc.). Chaque thérapeute utilise des outils spécifiques, qu’il met au service de la personne qu’il accompagne afin de travailler sur ses problématiques. Souvent, ces approches s'appuient sur le corps et ses ressentis.


En art-thérapie, nous nous intéressons avant tout au processus artistique, c’est à dire à tout ce qui se passe avant, pendant et après la création. L'art-thérapeute est attentif à tout ce qui se passe dans le non-verbal : les ressentis, sensations, couleurs, blocages, mouvements, etc. C’est à travers la répétition du processus de création que peuvent s’amorcer des changements, mais aussi permettre de mieux se comprendre et de comprendre l’Autre.


Les thérapeutes non réglementés ne peuvent pas poser de diagnostic ni prescrire de médicaments, de même que les psychothérapeutes (sauf s'ils sont aussi médecins).


Ils ne sont pas remboursés par la sécurité sociale, mais certaines mutuelles les remboursent. Ils peuvent travailler en lien avec des psychiatres, des psychologues, des psychanalystes, des psychothérapeutes ou d'autres professionnels de santé ou paramédicaux.


Un professionnel de qualité a suivi une formation longue, effectué (ou mieux, effectue encore) un travail sur lui-même en psychothérapie, est supervisé et respecte le code de déontologie spécifique à sa profession. N’hésitez pas à lui poser des questions et à vérifier au préalable qu’il respecte ces conditions.



Dans quel cas aller voir un psychothérapeute ou un thérapeute non réglementé ?

- Lorsque je souhaite mettre en travail mes problématiques de manière active.

- Lorsque je suis intéressé·e par une approche spécifique.

- Lorsque je souhaite communiquer autrement qu'avec la parole.




J'espère que cet article vous a permis de mieux comprendre les différences entre tous ces professionnels du "psy". Vous l'aurez compris, dans de nombreux cas les différentes prises en charge peuvent être complémentaires, et ce qui importe, au delà des différences de chacun, c'est de trouver une personne avec laquelle vous êtes à l'aise et en qui vous avez confiance.


Alors, si vous démarrez un suivi thérapeutique, même si cela peut être difficile de devoir se confier plusieurs fois, n'hésitez pas à consulter différentes personnes jusqu'à trouver celle qui vous convient vraiment. Pour toute remarque ou question, n'hésitez pas à laisser un commentaire sous cet article.

24 vues

Margaux Sardin
Art-thérapeute clinicienne.

Intervenante en institution et en libéral.

Cabinet de santé Montchat

26 Cours du Docteur Long

69003 Lyon

07.56.95.59.95

SIRET : 83427178500018 / APE : 8690F

© Tous droits réservés

Une question ? Envie d'échanger ?

Me contacter :